( 7 décembre, 2008 )

Remembrances / Paul Verlaine

Lorsque j’étais petit enfant, j’avais coutume,

Pour évoquer la femme et bercer l’amertume

De n’avoir qu’une queue imperceptible

Bout dérisoire, prépuce immense sous quoi

Tout le sperme à venir   ô terreur sébacée

De me branler avec cette bonne pensée

D’une bonne d’enfant à motte de velours.

Depuis je décalotte, et me branle toujours.

( 6 décembre, 2008 )

Paul Verlaine

Sonnet du trou du cul

Obscur et froncé comme un oeillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d’amour, qui suit la fuite douce
Des fesses blanches jusqu’au coeur de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait
Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
A travers de petits caillots de marne rousse,
Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

Mon rêve s’aboucha souvent à sa ventouse;
Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C’est l’olive pâmée et la flûte câline,
C’est le tube où descend la céleste praline,
Chanaan féminin dans les moiteurs enclos!

( 23 novembre, 2008 )

L’amant décevant..

Ils  c’étaient rencontrés au restaurant

Lui client, la matait vulgairement d’un œil aguichant

Lui proposant  d’un air suffisant une chaude soirée aux allures affriolant

La belle manquant de prétendant, avait accepté ce futur amant le cœur battant et le sourire brillant

Sans perdre de temps, ils c’étaient retrouvé dans un petite appartement rutilant,  avaient fait voler en l’air tout leur vêtements, et lui,  étaient passé aux  choses sérieuse en conquérant

voir l'image en taille réelle

Il l’avait prise sauvagement  par derrière et par de devant, ne prenant pas le temps  d’être le moindrement charmant   …………le sacripant  

La laissant le corps brinquebalant, l’œil larmoyant,  car ça n’avait pas duré assez longtemps

Après un temps affolant, le corps encore brûlant,  lui expliquant  sont agacement, lui avouant n’avoir jamais connu amant si insignifiant, elle prit un calmant, laissa échapper un bruit tonitruant  malodorant et s’endormi en ronflant bruyamment

Et vlannnnn pour l’amant arrogant

( 11 mai, 2008 )

ALPHABET à sa gloire

Petit ALPHABET

A comme AMOUR > Impromptu.

B comme BAISER > Envie de t’en faire tant !!

C comme CHARME > Comment y résister ?

D comme  DOUCEUR>J’en veux beaucoup.

E comme ÉQUILIBRE > Je te laisse libre… Sois juste heureuse.

F comme FRISSONS > Quand on perd la raison.

G comme GOURMANDISES > Sucrées, salées.

H comme HEURES > Celles du bonheur.

I comme INTIME > Au plus profond de nous !!

J comme  JOUR >A venir.

K comme KIKOU > Si souvent tu m’as salué ainsi…

L comme LUNE > Dans mes pensée, elle est là,toujours…

M comme MYRIADE > De lumières étincelantes.

N comme NONCHALANCE > Sur le lit, étendus.

O comme OR > Tu es ma richesse cachée, mon trésor !!

P comme PIANOTER> Sur tes cordes sensibles…

Q comme au QUOTIDIEN > Je t’espère !!

R comme  RENCONTRES > Furtives etmystérieuses.

S comme SOLEIL > Il brille pour toi, par toi.

T commeTAQUINER > Ton corps nuit et jour.

U comme UNIS > Jusqu’à l’aube.

V comme VIE > Celle que l’on peut se faire.

W comme WAGNER > Symphonie entêtante, merveilleuse.

X comme XERES > Un peu, pour que soit bonne l’ivresse…

Y comme YEUX > Les tiens sont si doux.

Z comme Zèle > A te rendre heureuse…

(Kif-Kif)

( 11 mai, 2008 )

ALPHABET à sa gloire (Ladoubleviedeloize)

Je crois que l’alphabet inspire beaucoup de monde…J’ai écris le mien il y a quelque temps déjà.
A cris sous les draps,
B non ne m’appelle plus bébé,
C amour blessé,
D découvre les lettres de mon alphabet.
E non ne t’excuse pas,
F Comme femme enfin je crois !
G point mystérieux,
H échelle du désarroi,
I Isis ou les lettres de son alphabet.
J j’accuse sur les rives de l’obéissance,
K Je le suis sans doute pour toi,
L des ailes pour une liberté dans les cieux,
M non l’amour ne s’écrit pas comme ça!
N il n’y en aura jamais , il ne faut pas
O exclamation sur ma peau,
P colombe sur ma branche d’olivier,
Q plaisir sur les lettres de mon alphabet,
R oui avec toi pour respirer,
S courbes subtiles hors de l’eau,
T infusion d’une vie brûlante,
U oui je t’ai reçu au plus profond de moi,
V regarde ! je viens vers toi,
w regarde plusieurs fois,
X censuré avec des rires,
Y trident de mes envies et même pire!
Z signature, baisers des lettres de mon alphabet.

Merci (Eloize) c’est tout mimi

( 11 mai, 2008 )

1. ALPHABET à sa gloire (Éva)

Voici le mien…
A comme l’Amour que j’ai pour toi
B comme le Bonheur dans tes bras
C comme mon Cœur qui bat
D comme Destinés l’un à l’autre
E comme l’Envie d’être avec toi
F comme la Flamme qui brûle en moi
G comme nos Gestes tendres
H comme Heureux ensemble
I comme tu es Irrésistible
J comme nos Joies partagées
K comme une Kyrielle de baisers
L comme le Lien qui nous relie
M comme la Magie qui nous entoure
N comme Nous deux, toi et moi
O comme ne m’Oublie pas
P comme je Pense à toi
Q comme ne me Quitte pas
R comme notre Rencontre
S comme ton Sourire me charme
T comme Toujours près de toi
U comme l’Union de nos âmes
V comme une Vie avec toi
W comme un Week-end à deux
X comme tu es eXtraordinaire
Y comme tes Yeux dans les miens
Z comme un Zeste de passion !

Merci (Éva) ..J’suis toujours heureuse de te publier

( 13 mars, 2008 )

Qui a dit ?

Qui a dit que la femme était le sexe faible ?

paschatgif-1.gif picture by paschatblog

(Merci Véro pour ce gif cadeau)

Un petit bout de sein qui pointe sous le chemisier et vous êtes  aveuglé

Un petit bout de cuisse bien lisse e t vous voila a rêver de mille délices

On vous garde prisonnier d’un simple petit bout de langue affamé

Un sourire enjôleur vous fait perdre  votre pudeur

D’un regard provocateur on fait de vous  un rêveur

 D’un simple murmure  on vous plaque au mur

Du bout du doigt on vous rend fada

Et vous allez venir nous dire en face que nous somme le sexe faible ?

( 29 février, 2008 )

Une rose, juste une rose !!

Je dis que j’aime les roses et je leur  coupe la queue

Quand je dis que je t’aime ferme les yeux, ne sois pas anxieux

Respire un bon coup, deviens tout fiévreux, envieux

De toi soit généreux, affectueux.

Mon bonheur sera contagieux

Toi et moi  nous connaitrons de merveilleux cieux.

rose-1.gif

 

123
Page Suivante »
|