( 25 août, 2007 )

Soupé d’anniversaire !!

Dernière soirée de ce WE tout chaud pour ton anniversaire.

Le matin a été chaud

L’après midi a été délicieuse

Et la soirée devrait être bien arrosée

J’ai invité un couple d’amis pour le soupé. Des amis à moi qui sont très gentil

Lui est architecte et elle décoratrice. J’ai pensée que ce couple pourrais te plaire, sachant ton goût pour la déco et l’architecture, la soirée devrais être intéressante.

J’ai trouvée du bon vin et des apéros, un repas léger mais quand même délicieux, une fondu avec aussi des légumes des salades des sauces pour la viande, du pain frais, hummm juste d’en parler j’en ai l’eau a la bouche.

J’ai profitée  d’un bain d’une durée pratiquement illimitée, j ai trempée dans l’eau chaude et mousseuse au point de m’endormir.

Maintenant me reste qu’a me trouver des vêtements confortable pour cette soirée entre amis, une tenue décontractée mais quand même féminine, le genre de tenue qui te permet de t’asseoir par terre devant le feu sans pour autant être mal a  l’aise .

 Un gilet en laine mince et un foulard assortie accompagné d’une jupe ample, un simple collier de perle avec boucle d oreille assortie ainsi qu`un nuage de vanille pour clore le tout.

Les dernières préparatifs terminée je te retrouve dans la salon devant le foyer, tu a les yeux fermés et tu te repose sur le sofa qui a vu nos dernières scène d amour, hummm j’y repense et j’ai des petits frissons de plaisir qui parcourt ma colonne,  je ferme les yeux pour bien me remémorer les cènes de ce midi, des scènes torride qui me chavire encore.

Mes amis sont a la veille d’arriver et je me secoue un peu pour ne pas laisser paraître mon trouble, je passe près de toi et t’enlace tendrement, mes mains caresse tes cheveux, tes joues, je dépose un baisé sur le bout de ton nez et sur tes yeux, pour finir par un baisé langoureux et amoureux.

C’est dans cette position que la sonnerie de la porte nous surprend, les amis s’ annonce et je me dirige vers la porte avec un sourire radieux en te lançant un clin d’œil coquin.

Après les présentations nous nous installons confortablement au salon avec un verre de vin en entente du soupé , la discussion tourne autour de déco et de plan de maison , des projets de rénovation et les rires s’en mêle, les taquineries , les éclats de rire et  c’est la fête.

Le repas est près et nous nous installons de chaque coté de la table avec notre verre de vin et tu allume le petit poêle a fondu et aussi les chandelles.

Tout le repas se passe agréablement, les salades sont fraîche et le pain est chaud, le vin coule à flot, et ma main se balade discrètement  entre tes cuisses,  les rires augmentent  et tout le monde est charmant. Quand viens le temps du dessert,  j ai fais faire un magnifique gâteau blanc avec plein de fruit et de la geler, hummm on se sucre le bec, et je m’approche de toi pour t’embrasser tendrement.

Le repas fini  on s’installe devant le foyer avec un bon café cognac et la conversation s’étire une bonne partie de la soirée sur la déco du salon,  les couleurs , et les tissus .

 A un certain moment le téléphone portable du mari de ma copine se fais entendre, on le réclame d’urgence sur un chantier pour un problème urgent, on offre donc de garder la copine pour le reste de la soirée si son problème persiste trop longtemps, avant de quitter il promet de donner des nouvelles le plutôt possible et se sauve a toute vitesse. 

Une fois le copain parti on nettoie la table et on se resserre un autre verre de vin tout les trois, je m’installe tout contre toi et la discussion glisse sur les fantasmes et les récits érotiques que l on trouve sur le net ici et la.

Toute en riant tu nous raconte tes fantasmes et la copine fais de même, moi j écoute et je rie en me tapant sur les cuisses,

je vous taquine tout deux avec vos fameux fantasmes je ries de vous deux comme pas permis, mais a un certain moment la conversation deviens plus sérieuse.

La copine avoue avoir déjà fais l’amour avec un couple et avoir aimée son expérience, elle nous raconte en gros ce qu’elle a vécu et le plaisir qu’elle a ressentie a faire l’amour a trois , tu en profite pour me glisser un regard de sous entendu qui me fais rougir, tu t’approche de moi et tu m’entoure de tes bras pour m’embrasser, je me rend compte que tu est déjà passablement excité , l’histoire de ma copine ta mis dans tout tes états et le vin aidant tu te retrouve avec des idées plein la tête, je te trouve de plus en plus coquin mon amour .C’est la sonnerie  du téléphone qui nous ramène sur terre , et le copain annonce qu’il va être de retour très tard, que le problème en est un de taille  et  dois se rendre de toute urgence a son bureau pour chercher les plans et retourner sur place pour voir a résoudre ce fichu problème.

Je vais retrouver ma copine pour lui offrir de coucher au chalet si elle en envie et après discussion avec son copain au téléphone elle décide de rester avec nous, et tu apparais dans l’encadrement de la porte en nous souriant de toute tes dents, tu approche de nous et tu nous passe les bras sur les épaules et tu nous rapproche tout les deux de toi , dépose un baiser sur nos joues et nous entraînent dans le salon en glissant tes bras sur nos tailles  et nous collant a toi, tu te déclare l homme le plus heureux du monde pour l’instant , avec deux femmes a tes bras .

On s’assoient de chaque coté de toi, tes bras toujours sur nos épaules , on se blottie contre toi en même temps et on commence a te taquiner en riant comme des collégiennes, on déboutonne doucement ta chemise et  on glisse nos mains sur ta poitrine, je glisse mes lèvres sur les tiennes, te taquine avec ma langue , les mains de ma copine se glisse entre tes cuisses remonte sur ton ventre et retourne entre tes cuisses, les caresses se fond plus insistante, ton baiser plus gourmand, ma main descend entre tes cuisses et je constate que ton sexe est déjà dur d’envie,  de désirs  d être aimé par deux femmes a la fois. Je me rend compte que si j’avais une petite résistance a faire l’amour a trois jusqu’a présent, ben maintenant ma résistance c’est envolée, j ai une envie folle de te voir heureux entre les bras de ma copine et moi, c est comme un cadeau de fête très spécial qui me fais un immense bonheur de t’offrir mon amour.

Avec un clin d’œil de complicité tout les deux on se lève et te prend par la main pour te faire lever toi aussi, ma copine commence a dégrafer ta ceinture, moi j’ enlève ta chemise, ensuite tout va très vite ton pantalon se retrouve par terre et tu te retrouve en slip devant nous,  tu ris et nous traite de coquines gourmande.

On t’embrasse tout les deux et nos mains caresses partout a la fois, ma copine Sophie deviens plus curieuse et glisse sa main dans ton slip pour en ressortir toute joyeuse ton sexe déjà bien bandé, elle mouille ses lèvres avec sa langue et te regarde avec insistance , et tout doucement elle se laisse tomber a genou devant toi et commence une fellation toute douce, tendre, moi je continue a t’ embrasser a pleine bouche et je me rend compte que l’effet que te procure cette fellation est magique sur toi, ta langue se fais plus exigeante, tes mains s’ aventure sur mon corps tu laisse échapper qu’elle que petit gémissements de plaisir, c est la première fois que deux bouches s’occupe de toi en même temps, tu est surpris et ravis a la fois.

Je décide de changer de position et je m’installe derrière toi pour caresser tes fesses, je m’agenouille et je glisse ma main entre les boules toute chaude de tes fesses, mon doigt viens se placer sur ton anus et tout doucement en fais le tour pour ensuite venir prendre tes bourses chaude et dur a pleine main, c est a cette instant que Sophie se relève et viens t’embrasser a son tour , elle s’occupe de ta bouche, de ta langue, ses mains joue dans tes cheveux, dans ton cou , descend dans ton dos , tu répond très bien a ses caresses, tes bras l’entoure,  la serre tout contre toi, et tu glisse tes mains sous sa robe , la relève pour laisser voir de jolis fesses bien ronde habillé d un string noir, tes mains grande ouverte malaxent  les deux boules de fesses , les pétris, les écarte, et viens frôler l anus tout doucement.

Sophie a l’idée de s’installer plus confortablement pour continuer et stoppe tout, je me relève et viens me placer devant toi pour t`embrasse,  tu en profite pour glisser tes mains sous mon chandail et me l’enlever. Pendant ce temps Sophie enlève sa robe et la laisse tomber par terre, elle se retrouve en sous vêtements tout comme toi,  elle s’approche de moi et m’aide a enlever ma jupe qui maintenant parais vraiment de trop dans ce décor sensuelle et coquin.

On décide d’un commun accord de profiter du foyer , on installe une couette par terre et nous voila tout les trois collé l`un a l’autre , ta bouche réclame une bouche, ton sexe en réclame une aussi , je te prend en main et commence a caresser , embrasser ,lécher ce sexe bandé que j’adore , je te goûte , t’engloutie, t’aspire ,pendant ce temps ma copine s’installe sur toi et t’offre ses seins a lécher, ce que tu fais avec empressement, j’entend ta bouche qui suce avec gourmandise les mamelons ,je vois les fesses de Sophie qui frôle ton ventre, elle s’approche de plus en plus de ta bouche, et tes mains la tire vers toi , elle fini par se placer a genou juste au dessus de ta bouche et tes mains tripote ses fesses, tes doigts les écartes, et j’entend un bruit de succion  et des gémissements ,je me redresse , t’enlève ton slip qui est maintenant a tes genoux et je viens m’ installer dos a Sophie qui gémis de plus belle, elle bouge sur ta bouche, son souffle est saccadé , une odeur d amour flotte dans la pièce , emplie aussi de son de toute sorte, gémissement, souffle court, bruits mouillés, des hummm et des ouiiii, je prend ton sexe dans ma main et le frotte a mon clito déjà bien excité, je lui fais faire des va et viens entre mes lèvres vaginal, je le place a l entré de mon vagin et ton gland disparaît dans mon humidité , je le ressort et l entre a nouveau pour ensuite me laisser descendre tout doucement sur ton sexe dur comme du marbre, je monte et descend tout doucement, des mouvements long, précis, je sens ton sexe frotter sur les parois interne de mon vagin, tu m emplis , me chauffe ,je place mes mains sur tes genoux et me penche vers l avant pour mieux te sentir en moi, j’adopte un rythme endiablé, le son des gémissements de Sophie m’emplis la tête et me pousse a vouloir a tout prix une jouissance égale a la sienne, mon corps est parcouru de spasmes chaud et électrique a la fois, mon corps se raidi et s immobilise dans la position  penchée sur tes genoux et jambes bien écartées.

Quand le calme reprend possession de mon corps, je te vois encore en train de lécher la chatte de ma copine , je vois tes mains qui s’agrippe a ses fesses, j’ entend le bruit de ta bouche qui se régale de son jus, elle décide qu’elle veux maintenant ton sexe en elle et nous changeons de place elle et moi, sans perdre de temps elle s’installe jambe bien écartées sur toi , ça chatte bien ouverte et prête a t’engloutir toute au fond de son intimité mouillée et baveuse a souhait, ta queue disparaît en elle et des vas et viens endiablés commence , tu me demande de placer ma chatte sur ta bouche, tu est déjà passablement excité, ma copine te pompe a grand coup , elle cris des ouiiiiii, s’acharne sur ta queue comme une forcenée, ta bouche se colle a ma chatte et ta langue me fouille sans ménagement, tes mains griffe mes fesses, tes doigts se glisse dans ma raie et tu tripote ma pastille, je gémis a l’unisson de vous deux, et c est encore une orgasme qui me cloue sur place, j’en perd la tête tellement c’est intense , c’est sûrement ce qui déclenche ta jouissance a toi  dans le vagin de ma copine qui elle aussi laisse échapper un cris de plaisir . Tout deviens fou , fou comme pas permis, tout les trois nous sommes figés dans une jouissance collective nos corps bouge au même rythme et des soupirs ce font entendre plein la pièces surchauffée, doucement nous reprenons possession de nos corps et glissons de chaque coté de toi, tu étant les bras pour nous entourer et nous coller a toi, et ta voix me murmure des je t’aimes a l oreille , des.. Tu est superbe  Sophie… et des.. Les filles vous êtes adorables

 

C était ton cadeau d anniversaire avec tout mon amour .

 

 

 

 

( 24 août, 2007 )

Après midi coquine

 

foyer1.jpg picture by paschatblog 

 Petit chalet sur le bord de la mer, personne autour, nous sommes seul, le soleil et la brise marine pour seul compagnon, le bruit de la mer et des mouettes.

Une petite promenade main dans la main en se murmurant pleins de gentilles choses, des regards coquins, des gestes précis, des frôlements, une mains qui caresse, une autre qui   cherche, une bouche qui a soif de baiser, des bras qui entourent, qui pressent et retiennent le corps aimé. Le retour au chalet se fait dans les rires et les promesses de plaisirs à venir.

L’intérieur du chalet est inondé de soleil et la chaleur qui y règne est confortable dans ce début de novembre, un petit feu de bois brûle dans le foyer, dans un coin du salon d’ énormes paniers d’osiers emplis de cocottes et de fleurs séchées  embaume la pièce.

Une petite collation de fruits,  d’amande, de jus, et de vin devant le feu nous laisse alanguis et heureux. Tout deviens si calme et si parfais avec comme bruit de fond une musique douce ……….

Une couette qui traîne sur le sofa nous attire comme un aimant et avec ta coupe de vin et mon verre de jus on s’installe confortablement. Je fais trempette du bout des lèvres dans ta coupe de vin et viens ensuite déposer ma bouche sur la tienne l’espace d’un instant, je te frôle, je plonge mon regard dans le tiens, je suis tout près, si près, je reprends  ta bouche et te savoure tout doucement, tendrement, et de ma main je caresse ta joue, remonte dans tes cheveux doux, glisse dans ton cou, je te presse tout contre moi, te frôle avec envie, amour.

Une fois la couette et les cousins placés par terre devant le feux, on s étend confortablement tout les deux, moi couchée sur le dos et toi juste au dessus de moi avec une jambe entre mes cuisses, ton doigt dessine la forme de mon visage, glisse sur mon nez, mes lèvres, remonte et redescend sur mon nez pour revenir sur mes lèvres entre ouverte, se glisse dans ma bouche, et je m’empresse d’enrouler ma langue autour en le sucent, le taquine avec ma langue, tu le ressort pour y revenir encore et je ferme les yeux et commence a te faire une fellation sur ton doigt, je prend ta main et l embrasse, la lèche, la mouille avec ma salive, je prend 2 doigts que j entre dans ma bouche pour recommencer a les sucer, je glisse ma langue entre tes deux doigts et ton mouvement de vas et viens deviens vite très suggestif, tu ressort tes doigts pour les tremper dans le vin et tu les replacent a l’entrer de ma bouche que je m’empresse d’ouvrir et je recommence le même manège.

 Mes yeux te lancent des regards coquins, je fais exprès de faire un bruit de succion,  entre deux caresses je prends ta coupe de vin et après en avoir avalée une gorgée j en reprend juste un peu pour mouiller ma bouche et recommencer a caresser tes doigts comme je le ferais de ton sexe. Tu me regarde avec un sourire complice et tu me murmure des choses drôle, coquine, tu me laisse entendre que tu a autre chose de bien plus intéressant que tes deux doigts a déguster, j ouvre grand les yeux et te dit en riant de me prouver ce que tu avance et en me tortillant je te fais rouler sous moi pour m’installer a tes cotés , je te chatouille, tu ris comme un fou, je continus a te malmener en laissant mes mains descendre vers ton bas ventre pour m’apercevoir que ton sexe est déjà passablement excité, je te regarde en faisant une moue d’envie, j’ai faim que je te dit, j’ai faim de toi mon amour, et sans perdre de temps j’ouvre ton pantalon en riant et m’ excitant de voir ton air surpris.

Jamais encore tu ma vus agir de la sorte, je veux aujourd’ hui te faire l’amour en riant, je te veux  heureux, joyeux, amoureux, affectueux. Je  m’ installe a genou près de toi et commence a t’enlever tes vêtements, ton pantalon en premier, ta chemise en deuxième, et ton boxer suis le même chemin, il te reste tes bas que j’enlève en embrassant tes jambes tes genoux, tes cuisses. Tu est maintenant nu et a ma merci, je place mes mains dans les tiennes et élève tes bras vers le haut, me penche et commence a t’embrasser sur la bouche, ma langue taquine tes lèvres, ta bouche s’ouvre bien grande et je plonge ma langue a la rencontre de la tienne, la caresse, la mordille doucement, je frôle mes lèvres au tienne, ma main dans ton cou te presse contre ma bouche, mon autre main viens ce plaquer sur ton sexe qui commence a durcir sous mes caresses.

Je sens tes mains qui se faufilent sous mon t-shirt et qui viennent emprisonner mes seins, les soupeser, les caresser, je sens ton excitation monter, déjà ton souffle s’accélère un peu.

Je décide de changer de façon et je te demande de m’attendre 2 minutes,  je dois aller chercher quels que petits secrets que j’ai pris la peine de cacher de ton regard. Avant de m’éloigner de toi je t’embrasse passionnément, et je me relève et me dirige vers la chambre en m’empressant de revenir.

A mon retour ton regard est interrogateur, tu voudrais voir ce que je cache derrière mon dos mon amour, tu le sauras bien assez tôt.

Un petit sac de nylon rose renferme mes petit secrets.

En imitant les magiciens j’en sorts deux petits foulard de soie rouge, qui vont me servir de chaîne de soie, je vois tes yeux qui vont de mes mains a mes yeux, je rigole de voir cette mimique si drôle, et j’en profite pour te menacer des pires sévices corporels, tu fais l’homme peureux. Tu demande pardon de ce que tu aurais pu me faire pour mériter d’être ainsi traité. Je suis intransigeante et te demande de ne plus parler,  plutôt de te laisser faire, et je prend ton poignet pour l’attacher au pied du sofa derrière toi, je prends garde de ne pas trop serrer les liens pour ne pas te blesser, c est la dernière chose que je voudrais… te blesser mon amour, au contraire c est te faire jouir qui m’importe en ce moment.

Une fois tes poignets bien attachées, je me relève et je commence à enlever mes vêtements un a un, je lève les bras et enlève mon t-shirt, mon jeans se retrouve aussi par terre avec mes sandales. Je suis devant toi en soutien gorges et culotte blanche de dentelle. Je m’approche au dessus de toi jambes bien écartées et je m installe assis sur ton torse, je place mes mains derrière mon dos pour dégrafer mon soutien-gorge que je laisse tomber près de toi, je me penche vers ta bouche et t’offre a sucer mon seins droit, tu t’empresse d’ouvrir la bouche pour l’accueillir avec convoitise. Je profite de ces caresses douces et tendre et ensuite je t’offre mon sein gauche pour que tu lui réserve le même sort, je ferme les yeux et me laisse aller a onduler sur ta bouche, je frotte mon sexe a ton ventre et mes mains caresses tes bras élevés et attachés.

Je commence à me tortiller sur toi,  me frôler, frotter.  Mes seins sont mouillés de ta salive et ta bouche glisse sur les bouts.   De mes mains je les presse un contre l autre, les caresses, les replacent sur ta bouche, je soupire de plaisir, ta bouche est gourmande mon amour et ça m’excite.  Je glisse sur toi et je prend ta bouche pour t’embrasser, ma langue s’enroule a la tienne, la lèche,   je glisse encore vers ton ventre et ma bouche continue de  t’explorer  partout, mes mains se placent derrière ton dos , sous ton derrière, je referme mes mains sur tes boules des fesses, fais glisser mes doigts dans ta fente et caresse ta pastille.

Ton sexe est maintenant bien bandé et repose sur ton ventre, tout chaud et frémissant, ma bouche le frôle, ma langue le taquine, j’englouti ton gland tout doucement, suce le bout, lèche,  mouille pour qu’il soit bien glissant dans ma bouche, j’enfonce ton dard  bien profond et commence a faire des vas et viens, je te mouille tellement que des filets de salive brillent, je te reprend a pleine bouche je t’aspire a fond et ma main te fais des vas et viens au même rythme. Tes gémissements me laissent comprendre que tu commence à avoir des  problèmes à te retenir, faut dire que je te donne pas de chance de te ressaisir. Ta queue est chaude et ton souffle est saccadé, j étend la main vers le saut a glace qui contiens la bouteille de vin et je prends un glaçon que je suce, il fond dans ma bouche et une fois fondu je reprends ta queue et recommence a te pomper, la fraîcheur de ma bouche te surprend au point que tu laisse échapper un cri de surprise et ensuite des plaintes de bonheur. Je continue un certain temps encore mais je diminue un peu la cadence, j ai encore des surprises pour toi mon amour.

Je sors un objet du petit sac secret,  mais toi tu ni voir rien, je fais attention de bien le cacher, je le place près de toi et je me lève pour avoir la chance d’enlever ma culotte,  et pour ce faire je m’installe tout près de toi mon amour, pour te donner une vue imprenable sur ma féminité. Une fois la culotte en main je remarque la trace d’humidité et la porte a mon nez en te souriant  « donne la moi chérie donne que j’entends murmurer «   tu la veux vraiment mon amour ?  « ouiii donne maintenant «   tu a les mains attachée!!! Tu ne peu donc prendre ma culotte mon amour  «  place la toi-même sur mon nez «  en souriant je m’ installe bien assis sur le sofa au quelle tu est attaché et je glisse ma culotte mouillée sur ton nez, je te taquine…. tu murmure de la laisser un instant  et je fais ce que tu me demande, tu fais le plein de mes odeurs,  j’entends  ton respire, ta tête qui bouge, des sons de contentement,  je reviens  m’installer sur toi mais dos a ton visage, je prend l objet près de toi et de l’autre main je caresse tes couilles chaude et pleine , les malmènent, les soupèsent, je me penche et te fais relever les genoux jambes écartés, je place mes doigts entre mes cuisses et les mouilles de mon jus que je viens étendre sur ta pastille que je caresse, je glisse un doigt tout doucement  a l intérieur de ton anus, ce geste te surprend un peu mais tu n y peu rien , tu est toujours attaché au sofa .Ton basin ondule un peu et par la même occasion   je vois ton sexe qui bouge de gauche a droite au même rythme que ton basin, ma main le prend et le caresse, lui fais des vas et viens et ensuite je caresse tes couilles pour ensuite retourner a ta pastille qui ce dilate un peu.

Je plonge mon doigt a nouveau dans ton anus et te fais des vas et viens, une fois dilaté, ces deux doigts qui te fouillent tout doucement au début, pour accélérer un peu ensuite. Tu commence à bouger au même rythme que mes caresses, des gémissements et des soupirs accompagnent les mouvements de ton corps.

Quand je te sens bien chaud et excité, c est l objet que je cachais qui prend la relève dans ton anus, la vibration te fais un effet d enfer, tu fais des ooooouiiiiii   tu écarte les jambes au max tu relève les jambes pour permettre au gode de bien t’exciter, j’augmente la vibration et me penche sur ton sexe que je prend a pleine bouche, ma langue le taquine, le mouille l’engloutie pour ensuite sucer ton gland et t’engloutir a nouveau, ma main te fais des vas et viens avec le gode dans ton anus encore et encore, ta queue dans ma bouche est mouillée de salive, ton souffle est de plus en plus saccadé, le vibro continu sa vibration folle   et tout a coup je sens ton sexe frémir et c est l’extase, ton sperme jailli, dans ma   bouche a grande giclées, coule sur mes seins que je m’empresse de caresser, je suis toujours assis sur toi dos a ta figure et je vois tes jambes trembler, tout ton corps est secoué de spasmes , j’enlève le gode et caresse ta pastille  de ma main pour étendre ton jus sur tes fesses et sur tes couilles, doucement tu reprend contrôle de ton corps, je me laisse glisser près de toi et je viens coller ma bouche a la tienne, ta jouissance ma excitée, chauffée, j ai chaud partout, des papillons qui me chatouillent entre les cuisses, mes doigts s y glissent et taquinent  mon bouton, le malmènent, tu me demande de détacher tes mains , j’avais comme oubliée les liens qui te retenaient attachés . Toute en t’embrassant je  libère tes mains que tu viens placer dans mon dos pour me serrer très fort contre toi, je me frotte a toi, j ai envie de toi comme une folle, tu roule sur moi et m’ embrasse me caresse, tu glisse ta main entre mes cuisses et tu trouve le gode qui ta tellement donné de plaisir, tu le frôle  sur mon bouton,  entre mes lèvres, tu le frotte partout entre mes jambes pour enfin le glisser dans mon vagin mouillé, trempé, j écarte les jambes au max et commence a me tortiller en tout sens, c est maintenant moi qui donne le rythme avec mes vas et viens, le gode me rend folle tellement la vibration est intense, et ton doigts fais des ronds sur mon clito, je me crois au bord de la folie tellement les sensations dans mon vagin sont forte, je suis tout près de jouir quand tu décide de changer de manière, tu ralenti la vitesse et tu plaque ta bouche sur ma chatte offerte, tu continus de me pistonner plus lentement avec le gode et ta langue maltraite   divinement mon clito tout fou.

J en peu plus je suis vraiment au bord de la folie a nouveau, mes mains empoignent mes seins, les pressent un contre l’autre , glissent sur la couette et l’agrippe a pleine main, tu profite de ce moment de folie pour enlever le gode de mon vagin et tu te place a genou entre mes jambes ouverte tu les  empoignent  et les place haut de chaque coté de tes épaules, et sans perdre de temps tu plonge en moi vite et fort, tu te déchaîne, tu me laboure l’ intérieur du vagin, de grand coup de boutoir, je me raidis et referme les parois de mon chatte   sur ton sexe , encore et encore, et j’explose dans une jouissance comme un feux d’artifice, je tremble de partout, je cris des sons et des paroles incohérentes, je suis au 7*ciel dans ma bulle, je suis déconnectée de la réalité, le temps s’écoule et je reviens doucement a moi quand tu recommence a aller et venir en moi, je mouille de partout, tu glisse avec une facilité déconcertante, je suis épuisée, mais je sens encore le plaisir qui veux refaire surface dans mon bas ventre, je m’abandonne a nouveau a tes asseaux, je soupire et recommence a gémir, tu deviens exigeant et je t’entend dire a voix rauque…« .ouiiii je veux, ouiiii je te veux, jouie,jouie a nouveau pour moiiiiii «  dans un dernier effort tu te donne comme jamais, j’entend ton corps qui tape sur le mien, tes couilles qui frappent mes fesses, ton souffle qui deviens fou, et c est la fête….ton sperme gicle a nouveau pour la deuxième fois cette après midi , et je perd la tête aussi pour la deuxième fois.

La terre a cessée de tourner, je vogue vers un endroit ou l’apesanteur est roi.

 

 

 

 

 

( 7 août, 2007 )

Bon anniversaire mon amour

13196230.jpg picture by paschatblog

 Dans l’impossibilité de te faire ton anniversaire le jour même, j’ai donc reportée d’une semaine 
 Mais une semaine plus tard ne veux pas dire moins de plaisirs, moins de satisfactions.
J ai décidée aujourd’hui  BB d amour de te faire vivre un fantasme qui te tiens a cœur.
Aller viens, laisse toi  faire et laisse toi aimer, BB  je m occupe de tout.
 
Je vais t enlever ton t-shirt pour commencer, aller lève les bras et laisse toi dorloter.
J en profite pour caresser tes tétins avec ma langue et mes mains.
Je les  mouillent de ma salive et ensuite je fais glisser mes doigts et les titillent  tout doucement pour les faire durcir,  
Je continue de te dévêtir, je dégrafe la ceinture de ton pantalon et ouvre la fermeture éclair pour le faire descendre et il glisse par terre suivie de ton boxer.  
Maintenant tu es nu et adorable, ton sexe est au repos mais très excitent, mon regard ne peu s’arracher a ce spectacle, ma langue mouille mes lèvres, c est un geste qui t’excite.
Je me colle a toi et t’embrasse tendrement, passionnément, j’en profite pour caresser ton corps, je laisse mes mains se balader sur tes fesses et entre tes fesses, je te sens réagir a toute mes caresses et je sourie, j’ai envie de toi mais aujourd’hui c est ton anniversaire a toi, et c’est donc toi qui va profiter de cette journée.
 
Je m’éloigne de toi et commence a déboutonner mon chemisier, bouton par bouton, doucement. Mes yeux te fixent, ma langue mouille mes lèvres, mon chemisier se retrouve par terre avec ton pantalon, je place mes mains derrière mon dos et dégrafe mon soutien gorge de dentelle rouge, il glisse par terre aussi avec le reste. Viens le moment d’enlever ma jupe et encore mes mains se placent derrière mon dos pour faire glisser le fermoir, ce qui met en évidence mes seins qui demande qu’a t’exciter, et sans problème le vêtement rejoint le reste par terre. 
Je suis devant toi en culotte de dentelle rouge pour tout vêtement, ton regard me fixe, je vois tes yeux  accrochés à mes seins, tes mains se ferment et s ouvrent comme si tu voulais les prendre, les caresser, les sous peser, tu fais le geste de t approcher, mais je fais un pas en arrière et je m assoie sur le lit en laissant mes yeux fixés au tiens.
Je m installe  sur ce lit et je tapote les oreillers pour les placer confortable pour moi et je me laisse aller, ma tête appuyé sur cette montagne de duvets.
Une musique emplis la pièce et des chandelles diffusent une lueur et une odeur agréable.
Je laisse mes mains parcourir mon corps en te regardant intensément, je mouille mes doigts de salive et je commence à frôler, rouler, titiller, mes mamelons qui réagissent assez vite à cette agréable torture, je ferme les yeux et savoure ce moment.  Mes mains glissent  sur mon ventre et continues leurs chutes vers mon entre cuisse, mes doigts plaquent ma culotte a mon sexe et font des vas et viens langoureux, ce qui a pour effet de mouiller ma culotte tellement ce mouvement m`excite, je bouge doucement, je me trémousse, et je sens mon souffle qui s’accélère.
J’ouvre les yeux et je te vois au pied du lit debout le sexe en main a te caresser doucement, d’une main tu malmène tes bourses et de l’autre tu caresse ton gland, tu fais de petits vas et viens, tu t’excite tu bande déjà dur et je m’encourage a continuer ce manège.
Je glisse mes doigts dans ma culotte et j’écarte les jambes, je commence de long vas et viens qui  parcoure ma chatte et mon ventre, pour recommencer tout doucement le même chemin inlassablement, mes doigts se mouille, se glisse entre mes lèvres, malmène mon bouton, viennent caresser ma pastille excitée, je ressors ma main de ma culotte et fais glisser la partie la plus étroite du fin tissus de coté pour donner libre accès a mes mouvements.  
Le tissus  de ma culotte est déjà trempée et je décide donc de l’enlever et t’en fais cadeau, tu t’empresse de le porter a ton nez et tu la reniffle  sans discrétion aucune ce qui a pour effet de m’exciter au plus point.
D’une main je caresses ma pastille par derrière et de l’autre mes doigts fouillent ma chatte et viennent  a la  rencontre de mes autres doigts qui s’occupe de me donner tout ce plaisir.
Je commence a bouger mon bassin, je frétille, je souffle fort et je laisse échapper de petits couinements de plaisir, ma langue s’affole  dans ma bouche, elle joue sur mes lèvres et les mouilles, j’en viens même a sucer ma lèvre inférieur tellement je m’échauffe.
Mon cœur s’affole, mon souffle s’accélère, je ferme les yeux et je redouble de pression sur mon clito, je ressens des ondes de chocs, mon clito est gonflé, ma chatte trempée, ma pastille se dilate sous l assauts de mes doigts, j entrouvre les yeux et je te vois devant ce lit, ton sexe est maintenant de taille impressionnante, ton gland est brillant de ta mouille, tu fais des vas et viens langoureux, tes doigts te caresses, tu est beau a voir dans cette état, j’ai envie de toi a cette instant, envie de ta queue en moi, envie de me faire posséder par toi, mais je veux encore repousser ce moment tant désiré, je continue a fouiller mon intimité, mes jambes sont écartées au max et tu a une vue de toute ma féminité en furie, mes doigts s’active sur mon clito, ce qui provoque un bruit mouillé, je sens une chaleur monter en moi et je regarde de chaque côté du lit, je cherche, n’importe quoi, un objet qui pourrais faire office de good, Mon regard c’est arrêter sur ma brosse a cheveux, un manche rond et de grosseur quand même acceptable pourrais faire l’affaire, je commence a le frôler a mon clito et le mouille de mon jus pour continuer a faire des vas et viens, pour ensuite l’introduire dans mon vagin sur exciter, je commence des mouvements lents et délicats, le manche entre profondément en moi et je le ressort pour recommencer a nouveau ce petit jeux qui commence a me faire perdre la tête, j’accélère les mouvements de vas et viens, pour finir par faire c’est mouvements avec mon bassin, je suis en transe, et j’augmente ma cadence, j’en redemande encore plus et c est a cette instant que mon regard est accroché par  une chandelle  sur la table de nuit qui brille et reflète des ombres sur le mur,elle a une taille impressionnante, assez pour bien emplir ma chatte qui ne demande qu’a être comblée,  je l’empoigne l’éteint la tripote pour la refroidir un peu, la place dans ma bouche, la mouille de salive,la lèche comme un sexe bien dur, et sans perdre de temps la frotte entre mes lèvres baveuse,la tapote a mon clito gonflé, et une fois bien glissante, je la le lèche comme si c étais ton sexe, je fais des mouvements provocateur dans ta direction, la chandelle vas et viens dans ma bouche, je la mouille abondamment de salive et la fait disparaître doucement dans mon vagin, je retiens mon souffle tellement elle est énorme, mais elle fais son chemin sans trop de problèmes dans ma cavité vaginal, elle disparaît et réapparaît encore et encore.
J’ouvre les yeux et je te vois tout près de moi  sur le côté du lit, je fixe ton regard, je t’implore de venir me rejoindre, mais ta main continu ses vas et viens, ton gland est trempé de ton jus,et moi je continu de me pistonner avec la chandelle, j ouvre la bouche pour recevoir ton membre, le sucer, l aspirer, je le prend a pleine main et tout en continuent a  me donner du plaisir a grand coup de chandelle,  je t’engloutie, ma langue s’ active comme une folle, je perd tout contrôle, mon corps est parcouru de tremblements, je gémis, je cris avec ta queue dans ma bouche, j’ entend ta voix qui m’encourage a m’abandonner a cette jouissance qui me fais perdre la tête.
Je suis encore dans les vaps quand de ta main tu retire la chandelle,  et la porte a ta bouche, tu la suce et la lèche, je vois ta queue fièrement dressée, je te tend les bras et t’attire a moi. Je suis tellement près de l orgasme que je tremble de partout, tu me prend par les jambes et m’ attire a toi en soulevant une de mes jambes et tu place un pied sur le lit près de moi, sans perdre de temps tu plonge et commence a me pistonner comme un fou, tes couilles cogne mes fesses a grand coups, tu me fixe du regard, pour ne rien manquer du spectacle que je t’offre, tu mouille ton doigt a ma chatte trempée et tu le place dans ma pastille en faisant tout doucement pour ensuite ajouter un deuxième doigt qui me fouille et qui  s’ajuste au mouvement de ta queue qui continus de me défoncer. Des phrases courtes sorte de ta bouche. Tu me demandes de me laisser aller, de jouir,  de t’engloutir au plus profond de ma chatte, de te faire des pressions encore et encore. Tu ralentis ton rythme et tu continu avec des mouvements lent et long, je sens ton sexe qui chauffe mes tissus vaginal interne, je gémis doucement, bouge en tout sens, et de mes doigts je continus d’affoler  mon clito gonflé, mouillé, je tremble maintenant de partout et je me déchaîne.  
J’accentue les pressions vaginal sur ta queue,  je cris, ouiiiiiiiiiii BB je jouie ouiiiiii et au même moment tu t’enfonce en moi pour une dernière fois et tu m’inonde de ton sperme chaud, gluant, ma chatte coule de ma mouille et de ton jus a toi, je suis secouée de tremblements, j’ouvre la bouche tellement je cherche mon air, mon cœur veux éclater, je suis au cielllllllll avec mon amour . Je te cris des je t aimeeee des amourssssssss, je pleure et je ris, je tremble de partout, mes mains griffes les draps, s’écarte et se referme sur le tissus.
Tu te penches sur moi et m embrasse comme un fou, tes mains se glisse sous mes fesses pour me retenir collé a toi, pour pouvoir te perdre au plus profond de moi et tu jouis encore d’un gros jet de sperme chaud, je continue des mouvements du bassin langoureux, sensuel, Je vogue avec toi sur un navire de plaisir, sur une mer de délice ou les latitudes nous transportent aux confins de l infiniment merveilleux…..  

|