( 30 juillet, 2008 )

Anathème # 69

Des femmes qui entouraient l’autel se rapprochèrent avec en main des petits flacons d’huile et de crème.  Avec des gestes lents et précis elles commencèrent  à enduire le corps de la jeune femme en la caressant et en entonnant une douce litanie, L’assistance demeurait silencieuse mais ne manquait rien du spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Le corps de la jeune femme était nettoyé de toutes les impuretés subies précédemment. Avec un linge doux et huilé on frôlait délicatement toutes les parties de son corps offert.Celui ci s’insinuait dans les moindres plis de son corps et endroits les plus intimes. Une odeur discrètement exquise emplit bientôt la petite église. Des mains nettoyaient les seins de la jeune femme, d’autres se glissaient entre ses cuisses ouvertes, et d’autres encore lui enduisaient les jambes d’une huile ayant un arôme ensorcelant.

Une inconnue placée tout près du visage de Vic la caressait  de gestes doux. Elle étalait avec application un baume crémeux tout comme l’aurait fais n’importe quelle spécialiste en beauté.

Vic s’abandonnait une nouvelle fois aux délices des caresses prodiguées à son corps. Elle n’était plus que chair à la recherche de plaisirs sensuels et charnels. L’effet de la potion aphrodisiaque avait comme par enchantement repris.

Le filtre était encore présent dans ses veines et lui donnait des pulsions érotiques  exigeantes. Tout son être était à l’affût du moindre geste posé sur elle. Tout n était que caresses et plaisirs de toute sorte. L’effet avait diminué légèrement pour laisser place à une  euphorie de bien être.  Pas encore conscience d’être elle même, tous les gestes qu’actuellement on lui distribuait, faisaient en sorte de la garder sous l’emprise de la chair. Après maintes caresses, tout le corps de la jeune femme nettoyé était recouvert d’une délicate crème aux effluves affolants. Vic se sentait bien et plus calme… Son corps ondulait doucement à  la recherche de plaisirs charnels. La drogue aidant elle bougeait à nouveau lascive et envoûtante…

Pas de commentaires à “ Anathème # 69 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|