( 22 mars, 2008 )

Un W.E. sans but -2/4

Je devine au loin l’architecture de l’hôtel qui brille dans les rayons du soleil. Déjà d’ici je le trouve impressionnant mais en l’approchant je me sens heureuse d’avoir écoutée les conseils du policier. Une belle verdure l’entoure, des fleurs, des arbres, arbustes, une petite fontaine au centre de la pelouse avec des chérubins qui font pipi…
Arrivé à l’entrée principale mon policier « ange gardien » m’accompagne à l’intérieur pour m’aider à transporter mes petits bagages. Nous sommes accueillit par une charmante hôtesse qui nous offre son plus beau sourire. Je me rends compte aussitôt que le policier n’est pas un inconnu dans l’établissement. Les petites taquineries qui s’ensuivent me le prouvent assez clairement.
Je demande une chambre au dernier étage si possible. J’adore les vues imprenables sur les villes le soir, quand le soleil descend. Les lumières qui bordent les routes, les néons des magasins qui clignotent, tout ce qui font d’une ville un endroit vivant et cosmopolite.
On m’offre une petite brochure et me renseigne sur tous les services offerts par l’hôtel.
Une magnifique piscine, un spa, un masseur ou masseuse selon, un service de coiffure le vendredi et samedi, des repas aux chambres, si souhaités, un resto avec spécialité pour les grillades et fondues, et une bonne carte de vins. Vais être ici un vrai coq en pâte moi, j’en suis certaine !!
Tout cela m’enchante jusqu’au moment où je vois le prix de la chambre !! Je n’en crois pas mes yeux, mais tout est trop beau pour reculer maintenant. C’est avec un grand soupire de joie mais un pincement au cœur pour mon budget que je signe la carte. Je prends la clé de ma chambre, et me retourne pour sourire au policier en signe de remerciement pour m’avoir conseillée l’endroit.
Me regardant tout souriant, il me conseille de prendre un rendez-vous avec le masseur puisque je lui ai dit que je cherchais un endroit pour me reposer ce WE.

-          « Rien de tel qu’un bon massage pour débuter un WE de repos », me glisse-t-il en me taquinant.
Étant donné que ses conseils ont été judicieux jusqu’à présent je décide de les suivre à nouveau.  L’hôtesse de me donner un rendez-vous pour le même soir…
Mon policier prend congé et je le remercie bien sincèrement avec sourires et yeux rieurs, petites courbettes et taquineries.

 

-          «  Merci bien à vous, d’avoir été mon ange gardien et mon guide monsieur l’agent… »

-          «  De rien madame, à votre service et à bientôt, peut être… » me lance-t-il gaiement!

Ma chambre est, il faut bien le reconnaître, immense !! Des fenêtres impressionnantes, une bonne odeur fruitée, un petit frigo dans un coin de la pièce, un grand lit King et un meuble immense cache une télévision plasma. Sur la table de chevet, une corbeille de petits sacs de friandises et de noix de toutes sortes est posée. La soif me tenaille, j’ouvre le frigo et wouahhhhhh !! Un éventail incroyable de petites bouteilles de jus de fruits et d’alcool trônent sur une clayette. Aussi, de la glace, des tablettes de chocolat, des petits gâteaux… Une vraie caverne d’Ali baba réfrigérée pour gourmande invétérée !! Sérieuse, je choisis une des 3 bouteilles d’eau et me rends sur le balcon pour me rafraichir et admirer la ville en contrebas.
Je prends place sur une chaise bien confortable et en profite pour me détendre. J’entrebâille mon chemisier pour profiter de la brise fraiche et j’écarte les jambes largement. Je suis ici seule au monde, je peux bien me laisser aller comme bon me semble après tout !!
Après dix minutes d’alanguissement suprême, je trouve que je peux encore me laisser aller davantage.
J’entre dans la chambre, fais glisser ma culotte et enlève mon soutien gorge. Je remets mon chemisier et retourne sur le balcon pour reprendre la pose.
Ahh !! Comme c’est beaucoup mieux maintenant !! Ma vulve légèrement humide et chaude à cause de cette chaleur étouffante, profite de la caresse de la brise sous ma jupe. Les yeux fermés le corps offert, je suis bien tout simplement et commence à bénir ma panne d’auto.
Je paresse ainsi un bon 20 minutes et finis par revenir dans la chambre pour m’y  faire couler un bain. J’y mets les incontournables bulles, ouvre à nouveau le frigo en me disant que ma fois ici la raison n’avait nullement besoin d’être présente!! Je choisis donc une petite bouteille de schnaps et la verse sur des glaçons qui crépitent sous le liquide odorant. Je rejoints la baignoire, me laisse glisser sous la mousse et la magie opère doucement… Je me sens bien, détendue et attentive à toutes les sensations environnantes de mon corps sous les bulles.
Mes mains viennent se poser entre mes cuisses qui d’elles même s’écartent un peu. L’émotion est immédiate, des picotements parcourent mon épine dorsale. Succombante, je frôle, caresse, taquine gentiment mon bouton… Une main abandonne les caresses pour venir prendre le verre qui m’attend sur le rebord du bain. J’emplis ma bouche de ce délicieux nectar et l’avale à petites gorgées. Le liquide réchauffe mes entrailles et je m’amuse à le  garder le plus longtemps possible en bouche pendant que ma main est retournée taquiner « miss perle » qui elle aussi, réclame son dû.
La boisson descend tout doucement dans ma gorge laissant une trainée de chaleur bienfaisante… Mes doigts font monter un autre genre de chaleur dans mon ventre toute aussi bénéfique. Je sais, quand ces deux chaleurs vont fusionner tout mon corps sera parcouru de bonheur. Je prends tout mon temps pour caresser doucement ma vulve, tourner à l’entrée de mon vagin. Un doigt curieux s’y engouffre, fait quelque vas et viens et ressort pour tourner autour de ma pastille chatouilleuse. Toutes ces petites caresses finissent par porter ces fruits !!Je me sens glisser doucement dans une euphorie bien agréable. D’un coup, une idée folle viens me faire stopper !! J’évacue l’eau du bain, approche mes fesses du robinet, ajuste  la température de l’eau, et m’installe couchée jambe bien écartées en appuis sur le rebord du bain. L’eau chaude vient taper sur mon clitoris que je m’acharne à malmener en tout sens. De longs soupirs annoncent mon plaisir grandissant. Ma jambe gauche s’agrippe au rebord de la baignoire pour garder la pose, l’eau continue de taper ma perle en folie. Mes doigts eux aussi, s’activent comme fous, ma vulve est brulante, mon ventre se soulève… Un petit cri s’échappe de ma bouche quand l’orgasme déferle en moi dans cette position folle.

Un W.E. sans but -2/4 dans W.E  sans but 4agvm6u0mu

 

Pas de commentaires à “ Un W.E. sans but -2/4 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|